Comment comprendre les nouvelles solidarités qui apparaissent en ces temps de crise ? La capacité de résilience de notre société se retrouve testée et nos valeurs pourraient en ressortir chamboulées. Est-ce le début d'une nouvelle ère de la pensée ? Qu'est-ce que ça signifie et qu'est ce que ça peut changer ?

A Paris, le 20 mars.
A Paris, le 20 mars. © AFP / Martin Bureau

"Chacun chez soi mais tous ensemble" : on se répète ce mantra pour tenir bon. Mais pas seulement... "Chacun chez soi mais tous ensemble", ça met aussi en lumière ce que la pandémie redessine : nous tissons aujourd'hui d'autres liens, avec nos amis, nos voisins et même au cœur de nos familles. Comme si la mise à distance mettait à jour toutes nos interdépendances. Nous qui pensions vivre dans un monde d'individualistes forcenés. 

Vous faites partie de ceux qui installent une table sur le palier pour boire le thé avec votre voisine. Vous vous êtes débrouillé pour offrir un chocolat à quelqu'un que vous ne connaissez pas. Votre regard, vous priorités ont changé. Peut être que vous vous sentez confiné mais mystérieusement davantage connecté.

Peut-être que comme ça, vous vous sentez capable de résister.

Témoignez ou posez toutes vos questions au standard au 01 45 24 7000, sur l'application France Inter, l'adresse e-mail telsonne@radiofrance.com ou avec le hashtag #LeTelSonne.

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.