Si la face sombre du confinement n'a échappé à personne, la crise sanitaire que nous vivons met aussi en lumière ces Français qui se demandent ce qu'ils peuvent faire, tous ceux qui ont commencé à agir, à leur mesure, avec leurs moyens, pour aider les soignants et les plus fragiles.

Des bénévoles du Secours Catholique distribuent des petits déjeuners, à Toulouse, le 3 avril.
Des bénévoles du Secours Catholique distribuent des petits déjeuners, à Toulouse, le 3 avril. © AFP / Lionel Bonaventure

Pour ce quatrième week-end de confinement, pour continuer à tenir bons, nous avons décidé, en ce dimanche de Pâques, de zoomer sur le bien et le bien de notre société. Regardez cet élan d'entraide qui naît !

Vous êtes cette voisine qui met un mot près des boîtes aux lettres, pour proposer de faire des courses. Vous êtes ce chef d'entreprise qui d'ordinaire fabrique de la lingerie et se reconvertit pour produire désormais des masques. Ou bien vous êtes au chômage partiel, mais vous travaillez quand même, autrement et bénévolement. Peut-être que vos enfants envoient leurs dessins dans des Ehpad pour faire un signe aux personnes âgées.

Les initiatives sont innombrables. Fraternité, solidarité, utilité : c'est la face lumineuse de l'humanité qu'on contemple ce dimanche.

Témoignez ou posez toutes vos questions au standard au 01 45 24 7000, sur l'application France Inter, l'adresse e-mail telsonne@radiofrance.com ou avec le hashtag #LeTelSonne.

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.