Poutine, Merkel, Hollande et Porochenko
Poutine, Merkel, Hollande et Porochenko © EPA/MaxPPP

Minsk 2. Est-ce que cette fois, ce sera la bonne ?

A l’issue de près de 17 h de négociations, tensions, claquements de porte, mouvements de menton, et retour à la table des discussions, François Hollande et Angela Merkel sont parvenus aujourd’hui à la mi journée à Minsk, à faire signer un accord de paix sur l’Ukraine aux présidents ukrainien Petro Porochenko et russe Vladimir Poutine.

Un accord en 13 points qui prévoit notamment un cessez le feu bi-latéral dans la nuit de samedi à dimanche, le retrait des armes lourdes et la création d’une zone tampon autour de la ligne de front. Un accord qui est censé également relancer le dialogue politique entre l’Ukraine et les républiques auto-proclamées afin de trouver à terme un statut acceptable par tous des régions de Donetsk et de Lougansk.

Le document reprend en grande partie ce qui avait déjà été conclu le 5 septembre dernier …sans être suivi d’effets. Simple coup d’arrêt à l’escalade militaire ou vraie avancée vers une paix durable ? Ce soir les commentaires oscillent entre espoir et circonspection voire scepticisme.

Pour tout comprendre du nouvel accord conclu aujourd’hui, de ses chances de règlement durable ou non du conflit, pour mieux comprendre de quoi l’ukraine est le théâtre, nous attendonsvos messages dès 18h au 01 45 24 7000, sur le site de l'émission, sur la page facebook du Téléphone Sonne, ou sur Twitter, avec le #telsonne.

Invités :

Alexandra Goujon , Politiste. Maître de conférences à l’Université de Bourgogne et enseignante à Sciences Po. Spécialiste de la Russie et de l’Ukraine.

Gérard Longuet, sénateur UMP. Ancien Ministre de la Défense. Président du groupe d’amitié France-Russie au Sénat.

Alexis Prokopiev, Président de l’association Russie Libertés.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.