Pour clore la première phase des États Généraux de l'Alimentation, Emmanuel Macron s'est exprimé hier à Rungis.Selon la MSA, 1 agriculteur sur 3 gagne moins de 350 euros par mois.

Chacun devra donc faire sa révolution.Les agriculteurs, les industriels, les distributeurs. C'est l’essentiel de ce qui est sorti des États Généraux de l'Alimentation et des annonces faites hier par Emmanuel Macron.

Pour stopper la spirale de la baisse des prix qui créée des crises l'une après l'autre. Laisse le plus souvent les agriculteurs sur le carreaux, inquiète les Industriels qui voient fondre leurs marges. Désorganise aussi la distribution. On change le logiciel. La philosophie. La main est à ceux qui produisent. Et pourront fixer un contrat de prix qui tient compte de leurs coûts de production.

A condition de se réorganiser. Mais le plus important c'est VOUS. C'est NOUS. La toute dernière ligne. Sommes nous prêts et jusqu'à quel point, à payer plus cher, pour mieux rémunérer les agriculteurs ?

Est ce qu'on sait où il est finalement le juste prix ? Et jusqu'où sommes nous prêts à monter ?

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.