Ils sont « à portée d’engueulade »… Un peu trop. Depuis la mort de Jean-Mathieu Michel à Signes, dans l’exercice de son mandat, la colère des maires éclate. Trop d’insécurité, trop d’irrespect pour leur mission, pas assez de moyens... Pourtant l’Etat, c’est aussi eux. Comment mettre fin au malaise des maires ?

Incivilités, pneus crevés, violences physiques : voilà à quoi ressemble leur quotidien. Ils dénoncent le manque de reconnaissance, mais aussi le peu de moyens qui leur sont alloués, notamment dans les communes rurales et périurbaines. 

Résultat : depuis 2014, plus de 1000 maires ont démissionné. Un maire sur deux renonce à se présenter à nouveau, face à la perte de sens et au danger. Pourtant, 75% des Français se disent satisfaits de leur élu de proximité actuel…

Aujourd’hui douze d’entre eux, victimes d’incivilités, rencontrent leur ministre référent. Est-ce que le projet de loi  « Engagement et proximité » sera capable de répondre au ras-le-bol de revaloriser la fonction ? Comment redonner goût à leur mission aux élus locaux ?

Les invités
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.