Environ 8% des jeunes inscrits initialement sont toujours en attente de réponse sur la plateforme Parcoursup, le prochain "déblocage" ayant lieu fin août. Et l'enseignement privé dans tout ça ? Admission publiques ou privées et algorithmes parcoursup : on fait le point ce soir au Téléphone Sonne !

Quel parcours professionnel choisir ?
Quel parcours professionnel choisir ? © Getty / Oivind Hovland

Encore 66 000 jeunes sont en attente d'une place dans l'enseignement supérieur sur la plateforme Parcoursup, selon les chiffres du ministère actualisés jeudi 9 août. 

Parmi eux, 50 102 candidats sont considérés comme "inactifs", parce qu'ils ne se sont pas manifestés depuis les résultats du bac. 

Parmi eux, certains se tourneront probablement vers le privé. L'année scolaire précédente, ils étaient 18,2 % à suivre un cursus dans le privé, soit 475 000 étudiants. 

Le ministère espère des places se libérer fin août sur Parcousup, en raison de la clôture des inscriptions pour toutes les formations qui ont leur rentrée le 3 septembre, obligeant les admis à renoncer à d'autres vœux. 

De leur côté, les opposants à la loi sur les nouvelles modalités d'accès à l'université et à Parcoursup ont annoncé avoir saisi le Défenseur des droits pour faire la lumière sur les modes de sélection des candidats. 

Comment sortir du bouchon Parcoursup ? 

Faut-il se méfier des formations privées ? 

Quel bilan pour le nouveau système d'attribution des places ? 

Avec nous pour en parler : Lilâ le Bas, présidente de l’Unef, François Germinet, président de l’Université Cergy-Pontoise et président de la commission de la Formation et de l’insertion professionnelle de la Conférence des présidents d’université et Hervé Christofol, secrétaire général de la SNESUP-FSU.

Vos questions et témoignages au 01 45 24 70 00 ! 

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.