En ces temps de grève, alors que les transports en commun sont presque paralysés et que la circulation des voitures est devenue très difficile, le « Téléphone Sonne » s'interroge sur les autres mobilités - plus douces, moins polluantes - qui pourraient remplacer les moyens de déplacement habituels...

Grève des transports : la revanche du vélo et des nouvelles mobilités
Grève des transports : la revanche du vélo et des nouvelles mobilités © AFP / PHILIPPE LOPEZ

Huitième jour de grève en France et plus d'une semaine, donc, de déplacements difficiles, notamment pour les Français qui ne peuvent pas recourir au télétravail. Une situation exceptionnelle au sein de laquelle le gouvernement est empêtré - les pouvoirs publics parvenant difficilement à faire respecter la règle du service minimum garanti...

Mais c'est aussi l'occasion de s'interroger sur le renouvellement de nos moyens de transport, alors que dans beaucoup d'endroits encore, la voiture fait loi.

Car cette grève met aussi notre sens de l'imagination et de la débrouillardise à l'épreuve - pour certains, cela se traduit par le fait de (re)découvrir le vélo, pour d'autres, ce sont les trajets à pied ou en bus, le covoiturage...

Rien de nouveau à cela, puisque plusieurs grandes villes comme Strasbourg ou Grenoble mettent déjà le vélo à l'honneur - environ 15% des travailleurs y ont recours dans ces villes, contre 5% à Paris. Mais des progrès sont de toute évidence à faire : la France a récemment été condamnée par la justice européenne pour ne pas avoir protégé ses citoyens de la pollution, en octobre dernier... 

La Loi d'Orientation des Mobilités, adoptée le 19 novembre, devrait permettre la mise en place d'un forfait mobilités, financé par les entreprises pour leurs employés. Un plan Vélo présenté l'année dernière promet d'aider les collectivités, de prendre des mesures fiscales incitatives - l'objectif étant de faire passer les déplacements en vélo de 3 à 9% d'ici 2024.

Assiste-t-on à un retour en force de la bicyclette, plus d'un an après la mise en place d'un « plan vélo » national ? Pourquoi le pays du Tour de France ne fait-il pas plus de vélo ? 

Comment améliorer des transports publics qui sont déjà saturés en temps normal ? 

A quoi servira la loi d'Orientation des Mobilités (LOM) qui vient d'être adoptée ? 

Avec nous pour en parler

Olivier Razemon, journaliste indépendant, collaborateur au Monde, spécialiste des questions de mobilités et auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet

Louis Belenfant, directeur du collectif Vélo Ile-de-France

Corinne Lepage, ex-ministre de l'Environnement à l'origine de la loi sur l'Air, avocate engagée dans la cause environnementale, présidente de Cap 21

Lorelei Limousin, chargée des transports au réseau Action Climat

En raison d'un mouvement social à Radio France, nous ne serons pas en mesure de prendre vos appels. Mais vos questions sont les bienvenues par mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com, et les questions posées au standard – 0145247000 – seront lues à l’antenne.

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.