Retour dans le Téléphone Sonne sur la décision prise par le Président Macron d'inviter son homologue américain au défilé du 14 juillet : diplomate ou déraisonnable ?

Emmanuel Macron et Donald Trump aux Invalides le 13 juillet 2017
Emmanuel Macron et Donald Trump aux Invalides le 13 juillet 2017 © Bertrand Guay

Il y était gracieusement convié par Emmanuel Macron, à l'occasion de la présence de 200 soldats américains pour le défilé du 14 juillet et le centenaire de l'entrée en guerre des Etats-Unis dans la Première Guerre mondiale : il a accepté. Donald Trump sera présent à Paris, en tribune d'honneur, pour la fête nationale. Par cette venue, il passe outre la priorité qu'il aurait peut-être dû accorder au Royaume-Uni, tous les jours plus inquiet de voir s'éloigner la si chère "relation spéciale" qui le lie aux Etats-Unis.

Par cette venue, aussi, Trump consent à l'évolution de la relation qu'il entretient avec Macron, faite d'un mélange savant de vraie cordialité et de tensions de fond. Après l'énergétique poignée de main qu'ils avaient échangée, après leur profond désaccord consécutif à la sortie des Etats-Unis de l'accord de Paris, mais également suite aux échanges quasi-amicaux qu'ils ont eus durant les récents G7 et G20.

Quelles conséquences doit-on attendre de cette nouvelle entrevue ?

Etant donné que l'invitation de Donald Trump a un écho historique dans celle de Georges Bush par François Mitterrand en 1989 (bicentenaire de la Révolution), est-il légitime de considérer cet événement, une fois de plus, comme un tournant inédit des relations franco-américaines ?

Pour discuter des entrevues franco-américaines, répondre à ces questions et évoquer le lien Macron-Trump, intervenez dans le Téléphone Sonne entre 19h20 et 20h. Stéphane Leneuf et ses invités vous écoutent au 01 45 24 7000 et sur les réseaux sociaux #telsonne.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.