Depuis 25 ans, le transport des marchandises et les lignes internationales de voyageurs se sont ouverts à la concurrence. Pour la Commission européenne, la concurrence c’est avant tout l’efficacité. Selon les pays, les réformes ont été plus ou moins réussies.

En Grande Bretagne

C’est le client qui passe à la caisse. Les tarifs ont explosé au point que le débat sur la renationalisation est dans tous les esprits.

En Italie

C’est un succès, NTV, première compagnie privée TGV, est bénéficiaire. Les services se sont améliorés, les prix ont baissés. 

En Allemagne

99% des lignes longue distance sont encore exploitées par la Deutsche Bahn.

Cette ouverture va-t-elle également entraîner des dégradations dans les conditions de travail ? La fin du service public ? La fermeture des petites lignes ? 

Vos questions, ce soir, en direct du Parlement européen. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les invités
  • Karima DelliEurodéputée du groupe des Verts, Présidente de la Commission Transports au Parlement européen
  • Izaskun Bilbao BarandicaGroupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe, vice-présidente de la commission transport
  • Christine Revault D’AllonnesGroupe de l'Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen
L'équipe