Aujourd'hui, seuls 30% des Français sont formés aux gestes de premiers secours... contre 90% en Norvège. Pourtant, nous risquons tous d'être confrontés à une situation d'urgence dans notre quotidien. On en parle à la veille de la Journée mondiale des Premiers Secours.

Premiers secours : comment se former aux gestes qui sauvent ?
Premiers secours : comment se former aux gestes qui sauvent ? © Getty / Stevica Mrdja / EyeEm

Accidents de la route, malaises, catastrophes… Tous les ans en France, 1 victime  sur 5 décède faute de soins prodigués suffisamment tôt. Un bilan alarmant qui pourrait être revu à la baisse grâce à de simples gestes de sauvetage, accessibles aux citoyens à l’issue d’une courte formation. Le problème est que trop peu de Français maîtrisent les protocoles de premiers secours…

Pour remédier à ce retard, la Croix Rouge forme tous les ans près de 58 000 volontaires. Elle est secondée par les pompiers et la protection civile, qui prodiguent eux aussi un apprentissage. L'objectif est de former une personne par foyer aux gestes qui sauvent. Une démarche nécessaire - notamment face à l’engorgement des urgences, où les professionnels sont parfois démunis face à la sur-sollicitation.

Comment remédier au retard de la France en matière de premiers secours ?     Où se forme-t-on ? Qu’apprend-t-on précisément au cours des formations ? Avec quels outils l’apprentissage se fait-il ? 

Avec nous pour en parler :

Patrick Pelloux, médecin urgentiste et co-auteur d'un rapport sur la formation aux gestes qui sauvent.

Louis-Marie Poitou, responsable de la formation grand public à La Croix Rouge et formateur secouriste

Appelez-nous pour en discuter au standard, au 0145247000. 

Les invités
  • Patrick PellouxMédecin urgentiste, président de l'association des Médecins urgentistes de France (AMUF), co-auteur d'un rapport sur la formation aux gestes qui sauvent
  • Louis-Marie PoitouResponsable de la formation grand public à La Croix rouge et formateur secouriste
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.