Patrouille vigipirate lors du mémorial des 10 ans des attentats du 11 septembre, à Paris, 11 septembre 2011.
Patrouille vigipirate lors du mémorial des 10 ans des attentats du 11 septembre, à Paris, 11 septembre 2011. © IAN LANGSDON/epa/Corbis

La fête nationale est là, marquée comme chaque année par le traditionnel défilé militaire sur les Champs Elysées. Mais cette année, il y a plus de soldats en mission en Île-de-France que dans le cortège : la lutte contre le terrorisme mobilise les militaires. Les antimilitaristes se font discrets, la proposition d'Eva Joly de remplacer cet événement par une marche civile semble bien lointaine : l'armée semble bénéficier elle aussi de cette unité nationale qui faisait scander "Je suis policier" aux manifestants du 11 janvier.

Le rétrécissement du défilé pose la question des moyens de la France. Serval, Sangaris, Barkhane, plan Vigipirate : les opérations extérieures et intérieures mobilisent quelques 14000 soldats, plus que ne le permettent les ressources allouées aux armées. Certains généraux dénoncent un dispositif trop faible par rapport aux buts de guerre français, un défaut qui nuit à la réalisation des objectifs stratégiques. De mission en mission, on déshabille Pierre pour habiller Paul : il faut réaffecter les troupes d'une opération à une autre.

Que faut-il blâmer, les lacunes du budget ou les ambitions démesurées ? La France est-elle capable de lutter contre le terrorisme dans ses frontières et à l'étranger par ses propres moyens ? Le retour dans le commandement interallié de l'OTAN, voulu par Nicolas Sarkozy, devait amorcer la création d'une Europe de la défense. Que reste-t-il de cette idée ? Est-elle adaptée aux enjeux militaires modernes ? Les missions de l'armée française en Afrique doivent-elles être maintenues ? Et est-ce le trop faible nombre de soldats qui est en cause, ou un matériel inadapté aux combats d'aujourd'hui ?

Vos questions dès 18h au 01 45 24 70 00 et dès maintenant sur le site de l'émission et les réseaux sociaux, Facebook et Twitter, #telsonne

Invités :

Frédéric Coste , chercheur à la Fondation pour la Recherche Stratégique

Corentin Brustlein , chercheur à l'IFRI

Philippe Leymarie , journaliste spécialiste armée, auteur du blog « Défense en ligne » sur le Monde Diplomatique.fr

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.