600 noyades mortelles ont eu lieu pendant l'été 2018, c'est 30 % de plus qu'en 2015, date de la dernière étude. Ce chiffre en augmentation concerne surtout les plus jeunes : + 96 % de noyades chez les enfants de moins de six ans. Un Français sur sept ne saurait pas nager, pourquoi ?

Enfants dans une piscine
Enfants dans une piscine © Getty / Westend61

Où en est l’apprentissage de la natation en France ?

597 noyades mortelles ont été recensées l'été dernier, entre le 1er juin et le 30 septembre 2018. Sur ces presque 600 noyades, 406 sont accidentelles et 89 ont été provoquées intentionnellement, le reste sont des noyades d'origines inconnues.

La précédente étude de Santé Publique France sur le sujet date de 2015. On constate qu'en trois ans, les noyades accidentelles ont augmenté d'environ 30 %. Une hausse qui concerne surtout les enfants en bas âge, et les accidents dans les piscines privées.

Sur une année entière, ce sont environ 1 000 Français qui meurent à la suite d'une noyade chaque année, et pour cause : seul une personne sur sept sait nager en France. Pourtant, savoir nager fait partie du socle commun des connaissances à l'école, mais ce n'est pas toujours appliqué à cause du manque de moyens et manque de structures dans les zones rurales et/ou défavorisées.

Comment et où apprendre à nager ? 

Comment réagir en cas de début de noyade d'un proche ? 

Pourquoi mettre des brassards aux enfants n'est pas toujours une bonne idée ? 

Comment réagir si l'on est emporté par les courants ?

Posez vos questions à nos invités au 01 45 24 7000 : 

  • Roxana Maracineanu, ministre des sports
  • Axel Lamotte, secrétaire général adjoint du Syndicat national professionnel des maîtres-nageurs

Vos témoignages et vos questions au 01 45 24 7000 à partir de 18h et par mail à telsonne@radiofrance.com, intervenez aussi sur l'application France Inter et sur Twitter avec #TelSonne

Extraits de l'émission

Axel Lamotte : "Apprendre à nager avec un maître nageur, ça va toujours plus vite qu'avec des gens qui ne sont pas de spécialistes. En France, il y a 18 000 maîtres nageurs en France ; nous estimons qu'il manque 5000 professionnels sur le marché de l'emploi. Beaucoup de personnes qui ne sont pas maîtres nageurs font semblant de pratiquer le métier sans carte professionnelle et sans diplôme".

Les invités
  • Roxana MaracineanuMinistre des sports, Nageuse française, Championne du monde de natation
  • Axel LamotteSecrétaire général adjoint du Syndicat national professionnel des maîtres-nageurs
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.