La crise en Catalogne, les volontés d’indépendance de l’Ecosse, d‘une partie de la Flandre, la volonté d‘émancipation financière de la part de régions italiennes comme la Lombardie ou la Vénétie, les démocraties européennes connaissent un renouveau d’une poussée identitaire d’une partie de leurs citoyens.

Pour certains, populismes et revendications indépendantistes sont les deux facettes d’un même malaise identitaire. Question ce soir : D‘où vient ce malaise ? L'Europe des nations telle qu’elle existe actuellement peut-elle encore constituer la seule réponse à ces revendications ? Ou bien l’Europe d’aujourd’hui fait-elle partie du problème ? Doit-elle se reformer pour tenir compte de ces aspirations ? L’Europe a-t-elle besoin de nouvelles nations à l’heure où Emmanuel Macron et le président allemand Frank-Walter Steinmeier ont défendu à quelques kilomètres d’ici à l’occasion des cérémonies du 11 novembre, l’idée d’une souveraineté européenne qui puisse protéger ses citoyens. 

Le téléphone sonne Europe en direct du Parlement européen, à Strasbourg. 

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.