Entre socialistes, communistes, Insoumis, Hamonistes, écologistes : à gauche, combien de divisions ? A huit mois des élections européennes, certains sont déja en campagne, et affirment leurs désaccords entre eux. Nous sommes en direct de la Fête de l'Humanité, la grande fête populaire de la gauche pour en débattre.

"Fete de l'humanité" organisée par le journal français L'Humanite à La Courneuve, le 17 septembre 2017.
"Fete de l'humanité" organisée par le journal français L'Humanite à La Courneuve, le 17 septembre 2017. © AFP / Thomas Samson

L'enjeu des élections européennes est de taille. Pour la vieille Europe tout d’abord : ce sera le premier renouvellement du parlement européen post-Brexit avec bien sûr la question de l’ampleur de la poussée nationaliste à laquelle on assiste dans certains pays…

Pour la France, ce sera le premier scrutin depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron au pouvoir.

Cette élection à la proportionnelle dans une circonscription unique permettra aux forces politiques de se compter tout en envoyant 79 députés à Strasbourg et Bruxelles.
L’ex Front National qui était arrivé en tête en 2014 aimerait bien transformer l’essai.
Emmanuel Macron lui se pose d’ores et déjà en principal défenseur de l’Union face aux nationalistes Salvini et Orban…
A droite, c’est encore un peu flou. Mais que dire de la gauche ? : elle est plus divisée que jamais. 

A nos côtés ce soir, pour en débattre :
Le communiste Ian Brossat, adjoint au maire de Paris, chargé du logement, désigné chef de file par le PC pour ce scrutin., Benjamin Lucas, Secrétaire général de Générations, le mouvement lancé par Benoît Hamon, ancien président du Mouvement des Jeunes Socialistes, Fabien Escalona, docteur en sciences politiques et journaliste à Médiapart, et Laurence Peuron du service politique de France Inter …
 

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.