Et s’il y avait un après à Saint-Germain-des-Prés ?

Le chanteur belge Jacques Brel (2ème G) joue de la guitare en compagnie de quelques amis dont Georges Brassens (G), Jean-Pierre Chabrol (D) et Guy Béart (2ème D).
Le chanteur belge Jacques Brel (2ème G) joue de la guitare en compagnie de quelques amis dont Georges Brassens (G), Jean-Pierre Chabrol (D) et Guy Béart (2ème D). © AFP / AFP

Ferré, Oswald, Greco, Vian et Ventura (etc...). L’époque Saint-Germain a donné à la chanson française ses lettres de noblesse, en mariant ce que certains considèrent comme un art mineur, la chanson, à l’art majeur qu’est la poésie. Aujourd’hui, que reste-t-il de ce souffle littéraire sur la chanson française ? Y a-t-il un « après à St-Germain des près », contrairement à ce que chantait Béart ? Et Baudelaire, aujourd’hui ? Aurait-il habillé ses textes de mélodies populaires, comme le supposait Brassens dans le feuilleton des radios francophones publiques diffusé récemment ?

Invités :

- Daniel Nevers, musicologue, directeur artistique chez Frémeaux & Associés (ex-Pathé Marconi, RCA...)

- Romain Didier, auteur-compositeur-interprète. Discographie & site officiel

- Bertrand Dicale, journaliste, auteur du "Dictionnaire Amoureux de la chanson française"

Vos questions, anecdotes, remarques et commentaires, dès 18h au 01.45.24.7000, par mail sur le site de France Inter, et sur Twitter avec le #Telsonne.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.