Le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux invite les préfets, à "aller sur le terrain" afin d'expliquer les mesures prises par le gouvernement face à la grogne des policiers

Manifestation de policiers à Lyon en Novembre
Manifestation de policiers à Lyon en Novembre © Maxppp / PHOTOPQR/LE PROGRES

Même si elles ne sont plus sur un rythme aussi soutenu, les manifestations se poursuivent en dépit des mesures mises sur la table par les autorités de tutelles : 250 millions d’euros d’investissement dans nouveaux équipements, la révision probables des règles de la légitime défense et aussi, même si c’est symbolique mais les symboles comptent, de nombreuses paroles ministérielles cherchant à conforter et rassurer les forces de l’ordre.

Pourquoi le malaise, ou la colère, ne retombent pas ?

On repose la question ce soir, dans un nouveau Téléphone sonne consacré à ce sujet

Les invités
  • Céline BerthonSecrétaire général adjoint du Syndicat des Commissaires de la Police Nationale (SCPN)
  • Christophe RougetCommandant de Police, membre du syndicat des cadres de sécurité intérieure
  • Nicolas ComteSecrétaire général d’Unité SGP Police-FO
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.