En ce mois de janvier, les Anglais ont leur "Dry January" (janvier sec) et les Français, leur "Janvier sobre". Lancé en 2019, il permet, au mois de janvier, de s'interroger sur la relation que l'on a avec l'alcool et de revoir ses habitudes de consommation.

Questions sur l'alcool et les femmes
Questions sur l'alcool et les femmes © Getty / Tanja Brckner / EyeEm

Questions sur l’alcool et les femmes à l’occasion de la sortie ces jours-ci en librairie de plusieurs livres, plusieurs témoignages au féminin. L’une des autrices est avec nous : Stéphanie Braquehais vient de publier "Jour zéro" . (éditions de l'Iconoclaste), un journal de bord de sa première année sans alcool…  

C'est un sujet qui pour les femmes est peut-être encore plus tabou que pour les hommes. Pourtant elles aussi sont concernées…

L’alcool en France, c’est 41 000 décès prématurés chaque année, 30 000 chez les hommes, 11 000 chez les femmes.

On profite de l’opération « défi de janvier » ou « janvier sobre » pour y réfléchir. On se demande notamment à partir de quand il faut parler d’alcoolisme, d’autant que la pandémie de Covid  a poussé certains et certaines à trouver un certain réconfort dans l’alcool. 

Avec nous pour en parler : 

Les invités
L'équipe