Entre clusters de contamination dans les soirées étudiantes et amphithéâtres bondés, cours à distance et risques de décrochage, la rentrée universitaire s'annonce chaotique dans des écoles qui n'ont pas toutes pris les mêmes mesures.

Cette année, avec plus de 35 000 bacheliers supplémentaires, il va être difficile de respecter les mesures de distanciation physique dans les amphis. Se posent alors les questions des cours à distance, avec les risques afférents. Qu'en est-il des problèmes de matériel informatique et de connexion alors qu'on sait qu'une part croissante des étudiants vit déjà dans des conditions précaires ? Que penser des risques de décrochage et la désillusion de voir que les frais de scolarité n'ont pas baissé malgré la réduction du présentiel ?

Que se passe-t-il pour ceux dont l'année à l'étranger a été annulée ? Comment s'insérer cette année dans le marché du travail ? On sait que la situation est très difficile pour ceux qui sont déjà sur le marché du travail, qu'en est-il de ceux qui y rentrent ? 

Pour en parler avec vous et pour répondre à vos questions, nous sommes aujourd'hui avec Mélanie Luce, Présidente de l'Union Nationale des Etudiants de France (UNEF), et Olivier Laboux, Vice-président de la Conférence des Présidents d’Université (CPU).

Toutes vos questions et vos témoignages au standard de Radio France - 01 45 24 70 00 -, sur l'application France Inter et par e-mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com

Les invités
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.