Les marchés financiers n'en finissent pas de solder les errements du crédit immobilier aux Etats-Unis. Les interventions des banques centrales n'y peuvent rien. Alors pourquoi tant de fébrilité? Invités : -Liem Houang-Ngoc, maître de conférences à Paris -Gérard Augustin-Normand, président de Richelieu finances. -Jean Artuis, sénateur Union Centriste UDF de la Mayenne et président de la commission des finances au Sénat. I

Patrick Boyer

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.