Langage, empathie, capacité à créer des outils, humour... Les animaux ne seraient pas si bêtes.

Partie d'échecs
Partie d'échecs © Getty / Fox Photos

Descartes avait-il tort quand il écrivait que l’intelligence animale répondait seulement à un instinct mécanique ? De plus en plus nombreux, les « animalistes » détonnent et étonnent. Selon leurs dires, les animaux seraient aussi intelligents que les humains.

Les avancées scientifiques récentes montrent que l’on a longtemps sous-estimé les aptitudes des animaux. Le primatologue Frans de Waal a étudié le comportement de toutes sortes d’espèces : perroquets, dauphins, guêpes, moutons… Ses conclusions sont pour le moins stupéfiantes. Les pieuvres sont capables de créer des outils avec une coque de noix de coco, les éléphants de classer les hommes selon l’âge, le sexe et la langue et certains chimpanzés ont même une mémoire supérieure à celles des humains.

Will Cuppy dénonçait déjà il y a plus de soixante-dix ans la croyance en la supériorité cognitive humaine : « Quand un animal fait quelque chose, nous appelons cela instinct ; si nous faisons la même chose pour la même raison, nous appelons cela intelligence ». Faut-il pour autant assimiler les animaux à des personnes ?

Et vous, qu’en pensez-vous ? L’homme est-il aussi intelligent que les animaux ? Qu’est-ce qui différencie notre forme d’intelligence de celle d’un animal ? Les animaux devraient-ils détenir des droits ?

Invités :

Pascal Picq - Paléoanthropologue, auteur de "Je marche, donc je pense" aux éditions Autrement

Sabrina Krief - Primatologue, professeur au Muséum d’Histoire Naturelle, auteur de « Les chimpanzés des Monts de la Lune » aux éditions Belin

Franz de Waal - Psychologue, primatologue et éthologue néerlandais, auteur de "Sommes-nous trop "bêtes" pour comprendre l'intelligence des animaux ?" aux éditions Les Liens qui Libèrent, à paraître le 05 octobre 2016 (par téléphone)

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.