Zoos, cirques et delphinarium donnent lieu à des débats tendus et mettent en lumière les enjeux d'éthique animale. Captivité, divertissement et cause animale, on fait le point ce soir au Téléphone Sonne.

Numéro de cirque
Numéro de cirque © AFP

Fin juillet, le gouvernement de la Wallonie a approuvé la création d'un code du bien-être animal. Une avant-première en Europe et dans le monde.

C'est le signe de la volonté d'un passage vers une culture plus respectueuse des animaux, qui dépasse les frontières belges. En France aussi, les zoos et spectacles d'animaux ont  de moins en moins d'adeptes. 

Même André-Joseph Bouglione, le célèbre circassien dompteur de fauve a rangé son fouet et ses cerceaux enflammés pour se consacrer à des spectacles 100% humains....

La question de la cause animale provoque régulièrement des débats. La semaine dernière, Rémi Gaillard s'est indigné sur twitter contre la situation de Kiwi, star du film L'Ours de Jean-Jacques Annaud qui vit dans un zoo de Dunkerque. 

De leur côté, certains zoos et circassiens tentent de protéger leur profession. 

Quelle réglementation existe concernant l'utilisation des animaux en France ?

Faut-il interdite la captivité ? Où commence l'exploitation ? 

Quels besoins pour les animaux ?

Avec nous pour en parler : André-Joseph et Sandrine Bouglione, anciens dompteurs d’animaux de cirques, Jocelyne Porcher, sociologue et chargée de recherches à l'Institut national de la recherche agronomique, Muriel Bec, dresseuse animalière à Animal Contact. 

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.