Le glyphosate est le principe actif du Round up, vendu par Monsanto. L'herbicide accusé d'être cancérogène est toujours autorisé en France pour l'agriculture. L'interdiction est pourtant programmée, mais les alternatives ne conviennent pas à tout le monde. En partenariat avec le magazine Envoyé Spécial sur France 2

Même si elle n'est pas inscrite dans la loi, le gouvernement déclare maintenir la sortie du glyphosate  dans 3 ans
Même si elle n'est pas inscrite dans la loi, le gouvernement déclare maintenir la sortie du glyphosate dans 3 ans © AFP / Philippe HUGUEN

Visiblement, c'est aussi compliqué pour nous de sortir du glyphosate, que pour l'Angleterre de quitter l' Europe.

Quand on se penche un peu sur les décisions de ces derniers mois, honnêtement, on se perd. Ce qui est interdit pour les collectivités, pour les particuliers, ce qui sera interdit pour tous, agriculture comprise donc, dans 3 ans  ? Sauf que ça n'est pas inscrit dans la loi.

 Quel complexité qui nous noie encore un peu plus quand on se penche sur les études qui disent tout et son contraire. Une dernière fois hier, avec une décision à Lyon dont on va parler parce qu'elle change peut-être beaucoup de choses.

Envoyé Spécial ce soir sur France 2, propose une soirée complète autour du glyphosate. Vous en sortirez très circonspect dans le meilleur des cas, très inquiet aussi, peut-être même très en colère, au delà même de la dangerosité du produit, avérée ou pas. En colère devant tant d'injonctions contradictoires, de rapports, de mauvaise ou de bonne foi.

Est-ce qu'on peut revenir à la vraie question, pour nous les consommateurs. Est-ce que oui ou non, puisqu'on nous promet en France, à terme, une interdiction. Est-ce qu'on travaille a une alternative, à d'autres solutions pérennes et efficaces en terme de rendement ?

  Est-ce que l'agriculture, sans pesticides, c'est possible à grande échelle, sans changer tous nos modèles ?  Comment on s'y prépare ?  Et en qui avoir confiance ?

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.