Anticancéreux, antiparkinsoniens, antibiotiques, 2017 est une année record en France de ruptures de stock de médicaments. Le Sénat avance une trentaine de pistes pour inverser la tendance.

Un traitement phare de la maladie de Parkinson est indisponible depuis août. Son réapprovisionnement n'est pas prévu avant mars 2019
Un traitement phare de la maladie de Parkinson est indisponible depuis août. Son réapprovisionnement n'est pas prévu avant mars 2019 © AFP / PHILIPPE MERLE

Si - malheureusement - vous vous rendez souvent à la pharmacie. Vous savez ce que sont des M.I.T.M ou Médicaments d’Intérêt Thérapeutique Majeur. 

On parle des anticancéreux, des anti-infectieux (ça veut dire les vaccins, les antibiotiques, les antiviraux). On parle des médicaments du système nerveux comme Les antiparkinsoniens. Et si, malheureusement, vous vous rendez souvent à la pharmacie, vous vous êtes peut-être déjà cassé le nez. Désolé. Rupture de stock. Au point que  l'académie de pharmacie et le Sénat s’inquiètent.  

Le Sénat a rendu sa mission d'information sur les pénuries de médicament sur ce constat alarmant : il y a danger.    

Parfois les raisons de la rupture de stock sont mécaniques. Des histoires de productions et de distributions sur lesquelles on reviendra. Mais parfois aussi, la mission des sénateurs le dit clairement : "Les objectifs économiques priment sur la santé publique".

Bref, le médicament n'est plus rentable. Ou moins rentable chez nous. Nous sommes parmi les pays les moins chers. Et le patient, côté labos, est vu comme un consommateur de médicament. Comme si on avait choisi d'être malade. Alors qu'est-ce qu'on fait ? Peut-on obliger à une meilleure distribution et surtout, en continue ? Comment peut on surveiller mieux les stocks Européens pour ne pas se trouver dans l'embarras ? Quand les productions se font en Chine ou en Inde. Y'a-t-il un moyen efficace de rapatrier des sites de productions de certains médicaments, en France ? (Nous sommes très très mal lotis en la matière) ? Faut-il permettre aux pharmaciens de donner des substituts pour perdre le moins de temps possible ?

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.