Pendant le confinement, entre ceux qui ont goûté aux plaisirs d'une résidence hors des centres urbains et ceux qui n'avaient que du béton autour, nombreux sont ceux qui ont décidé de quitter les grandes villes. Six mois plus tard, qui l'a fait ? Le rêve d'une vie à la campagne s'est souvent avéré plus dur que prévu.

Quitter la ville
Quitter la ville © Getty / the_burtons

Il y a six mois, avec le confinement, nous étions nombreux à nous dire que nous voulions quitter la ville, qu'il fallait en profiter pour changer de vie et profiter de la nature. D'autant que la popularisation du télétravail permet de ne plus avoir forcément à vivre à côté de son lieu de travail : on fait des économies de temps de trajet mais on peut aussi faire le choix de son lieux de vie. 

Pourtant, aujourd'hui, qui a vraiment quitté la ville ? Que vous l'ayez fait ou non, quelles difficultés avez-vous rencontré ? Si vous y êtes parvenus, quelles ont été vos expériences ?  

Pour en parler avec vous et pour répondre à vos questions, nous sommes aujourd'hui avec Brigitte Baccaïni, Géographe et inspectrice générale de l'administration du développement durable, Vincent Grimault, Journaliste à Alternatives Economiques et auteur de La renaissance des campagnes (Seuil), et Christophe Rivenq, Président d'Alès Agglomération

Toutes vos questions et vos témoignages au standard de Radio France - 01 45 24 70 00 -, sur l'application France Inter et par e-mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.