Aux Etats-Unis, le sprint final de la course présidentielle est lancé : le 3 novembre 2020 sera élu le prochain locataire de la Maison-Blanche. Depuis plusieurs mois, Joe Biden est donné grand favori des sondages face à l'actuel président Donald Trump. La partie est-elle déjà gagnée pour le candidat démocrate ?

L'ancien vice-président démocrate Joe Biden en mars 2020 en Californie
L'ancien vice-président démocrate Joe Biden en mars 2020 en Californie © Getty / The Washington Post

Lundi dernier s'est ouverte la convention démocrate officialisant la nomination de Joe Biden et de sa colistière Kamala Harris en tant que candidats du parti aux prochaines élections qui se dérouleront dans moins de trois mois. 

L'ancien vice-président compte parmi ses soutiens le clan Obama, Bernie Sanders, Hillary Clinton et -plus surprenant- des anciens élus républicains qui ont pris position contre Donald Trump. 

Mal au point dans les intentions de vote, l'actuel président multiplie de son côté les déplacements afin de rattraper son retard, mais peine à reconquérir le cœur des électeurs.

Les nombreuses accusations concernant sa gestion de la crise sanitaire jugée catastrophique ainsi que la prise d'ampleur du mouvement Black Lives Matter ont largement contribué à entacher sa réputation et compromettre sa réélection. 

Pour l'instant, tout semble aller dans le sens d'une victoire démocrate. Mais n'est-il pas encore trop tôt pour vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué ? 

Un sondage du NBC News-Wall street journal annonce une avance de 9% pour Joe Biden tandis qu'un plus récent de CNN mené entre le 12 et le 15 août pointe un écart de seulement 4% entre les deux candidats.                                          Un sondage similaire mené en juillet dernier lui donnait un avantage de 11 point, contre 14 point en juin.                      L'écart se resserre. 

Il ne faut de même pas oublier qu'en 2016, Hillary Clinton annoncée grande gagnante a finalement perdu l'élection contre toute attente.                                                                              Le milliardaire avait en effet réussi à rattraper son retard grâce aux swing states, ces états primordiaux dont les votes peuvent rapidement changer de camps et qui ont plus d'une fois fait basculer une campagne.

Grand favori de l'élection, Joe Biden réussira-t-il à conserver son avance ? 

Donald Trump peut-il encore espérer une réélection ? 

En cas de défaite, l'actuel président risque-t-il de tout mettre en oeuvre pour délégitimer la campagne et organiser un nouveau scrutin ?  

Toutes vos questions sur les présidentielles américaines au 014524700, par mail ou sur l'application réagir de France Inter.

Les invités
  • Thomas SnegaroffHistorien spécialiste des questions géopolitiques et des Etats-Unis
  • Grégory PhilippsGrand reporter, envoyé spécial permanent de Radio France à Washington
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.