Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a reçu des milliers de réclamations pour des insuffisances parfois «inacceptables» des administrations en ligne. Cela pose la question de la facilité d'accès aux services publics, et des inégalités dans certains territoires.

Bureau de poste
Bureau de poste © AFP / Joël Saget

C’est une des principales revendications des "gilets jaunes" depuis deux mois, l’égal accès aux services publics. C’est aussi un des points qui revient le plus souvent dans les cahiers de doléances recueillies par les maires. C’est enfin, une des questions posées par Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français cette semaine, quand il demande : « faut-il supprimer certains services publics qui seraient dépassés ou trop chers ? Voyez-vous à l’inverse des besoins nouveaux de services publics et comment les financer ? »
Ce soir, on va tenter de répondre à un certain nombre de questions. Qu’en est-il des inégalités dans ce domaine et plus précisément des inégalités territoriales ? Se sont-elles vraiment creusées ces dernières années ? Les contraintes budgétaires sont-elles seules en cause ?

Faut-il encore accélérer le recours au numérique, comme l’a demandé le premier président de la Cour des comptes Didier Migaud hier, au moment où le Défenseur des droits  lançait à l’inverse une mise en garde à ce sujet ? Jacques Toubon s’est ému d’une dématérialisation à marche forcée des services publics, d’autant que l’accès au numérique aussi pose question.

Trois invités avec nous ce soir pour en débattre : 

-Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, 

-Nicolas Kanhonou, directeur de l'égalité et de l'accès aux droits chez le Défenseur des droits, et 

-François Taulelle, géographe, Professeur d'Université à Toulouse,co-directeur de Services publics et territoires publié aux Presses universitaires de Rennes, en duplex de Toulouse.
 

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.