Marie Dosé et Henri Leclerc déposent aujourd'hui une nouvelle plainte à l’ONU pour réclamer le retour de tous les enfants retenus dans les camps syriens. Parmi eux, des Français, mal nourris et victimes de maladies graves. Pour le moment, seuls cinq orphelins ont été rapatriés.

5 enfants de djihadistes en Syrie ont été rapatriés en France vendredi dernier
5 enfants de djihadistes en Syrie ont été rapatriés en France vendredi dernier © AFP / Giuseppe CACACE

Retour des enfants de djihadistes en Syrie : qui sont les « petits revenants » ?

Au compte goutte, au cas par cas, les orphelins d'abord. Après, rien n'est sûr, ni arrêté. Quand il est question des enfants de djihadistes, toujours dans des camps avec leurs mères, les autorités ne marchent même pas sur des œufs, elles sont encore plus prudentes que ça. Elles ont probablement lu les sondages, lapidaires et sans appel : deux tiers des Français ne veulent pas voir revenir ces enfants. Certains sont nés là bas, et les parents ont fait le choix du djihad.

C'est parce que le sujet est brûlant que les cinq orphelins, rentrés vendredi, sont revenus sans publicité. Dans le même temps, des avocats notamment, essaient de convaincre qu'il faut rapatrier d'urgence ces enfants et leurs mères. Les conditions de vie, dans les camps, sont épouvantables, les enfants ont faim et froid.

Vous avez entendu Marie Dosé ce matin, sur l'antenne de France Inter. Elle est là ce soir avec nous, après une pétition avec maître Leclerc, elle a déposé plainte devant l'ONU.

Qu'est ce qui vous fait peur ? Que voulez vous savoir des prises en charge ? Est-ce que les familles, en France, reprennent ces enfants ? Dans quelles conditions ? Quelles sont les enquêtes des services sociaux ?  Pendant combien de temps ?

Posez-vos questions à nos invités sur le retour des enfants de djihadistes au 01 45 24 7000 : 

  • Marie Dosé, avocate d’une vingtaine de familles d’enfants de djihadistes.
  • Daphné Bogo, cheffe du service de l’aide sociale à l’enfance du département de Seine-Saint-Denis.
  • Avec Sophie Parmentier, journaliste au service Enquêtes, police et justice de France Inter.
Les invités
  • Marie DoséAvocate d’une vingtaine de familles d’enfants de djihadistes
  • Daphné BogoCheffe du service de l’aide sociale à l’enfance du département de Seine-Saint-Denis
  • Sophie ParmentierJournaliste au service Enquêtes-Police-Justice
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.