Alors que la politique française fait sa rentrée, et à quelques jours du sommet des sept grandes puissances mondiales (G7) à Biarritz, Le téléphone sonne se penche sur la rencontre entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine.

Alors que leur dernière rencontre remonte à juin dernier, à Osaka au Japon, les chefs d’Etat français et russe se retrouvent à Brégançon. Et si les vacances d’Emmanuel Macron sur place touchent à leur fin, cette invitation relance le Président dans des dossiers qui n’auront pas refroidi pendant l’été : les guerres en Ukraine et en Syrie, le nucléaire iranien, mais aussi la crise en Libye, voire peut-être la répression en cours à Moscou… voilà en résumé, les points chauds qui seront abordés durant cette « réunion de travail » au sein de la forteresse varoise. 

Ce, à seulement cinq jours du G7, dont la puissance russe est exclue.

Il ne faut toutefois pas croire que les deux hommes aient rompu le contact depuis leur première rencontre bilatérale à Versailles en 2017. Sans que, du côté français, Emmanuel Macron ne s’abstienne de critiques : une demande de davantage de dialogue entre la Russie et l’Europe, des efforts de la part du dirigeant russe sur sa politique humanitaire et culturelle. 

Toujours est-il qu’à l’ombre des dossiers diplomatiques abordés, il y a aussi la volonté française de réchauffer la relation bilatérale avec son homonyme russe.

Mais derrière les poignées de main vigoureuses et les sourires cordiaux, que cache vraiment cette rencontre franco-russe ? L’occasion de discuter de sujets primordiaux pour l’ordre du monde, ou aussi le moyen pour la Russie d’avoir un accès indirect au Sommet du G7 dont elle a été écartée ?

Qu’attendre de la rencontre de Brégançon ? Que montre-t-elle de l’entente entre les deux dirigeants ?

Quel impact leur relation a-t-elle à l’échelle internationale ? Les discussions iront-elles au-delà des questions internationales qui font aujourd’hui la une ? Emmanuel Macron ira-t-il jusqu’à confronter Vladimir Poutine sur ses politiques éloignées du respect des droits de l’Homme ? 

Peut-on seulement négocier avec Poutine ?

Vos témoignages et vos questions au 01 45 24 7000 (à partir de 18h) et par mail à telsonne@radiofrance.com 

Intervenez aussi sur l'application France Inter et sur Twitter avec #TelSonne.

Nos invités :

Vladimir Fedorovski, Ecrivain et ancien diplomate russe.

Nicolas Tenzer, Chargé d'enseignement à l’International Public Affairs de Sciences Po.

Les invités
  • Vladimir FédorovskiEcrivain et ancien diplomate russe
  • Nicolas TenzerDirecteur de la publication et de la rédaction de la revue Le Banquet, président fondateur du CERAP et professeur invité au PSIAS de Sciences Po
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.