Vos enfants sont en colos, vous allez pouvoir souffler. Avoir des enfants peut être un rêve qui se transforme en cauchemar ! Bon nombre de parents se laissent dépasser par leur éducation, jusqu’à l'épuisement physique et psychique.

Le burn-out parental semble concerner de plus en plus de parents.
Le burn-out parental semble concerner de plus en plus de parents. © Getty / Westend61

Réjouissez-vous, vous êtes une mère parfaite. Et un père parfait aussi. Vous suivez les devoirs. Vous allez au sport. Le Lundi c'est Judo. Le mercredi c'est la danse. Le jeudi, le piano pour la plus petite.

(D'ailleurs il faudra demander à la nounou de rester plus tard à cause de gala du grand ;  il y a un post-it sur le frigo)

Vous cuisinez aussi bien sur ? Et bio, évidemment. Pas de plats préparés pour les enfants ! Vous gérez. Vous maîtrisez. 

Vous êtes parfaite et parfait.

Y compris le rendez-vous chez le dentiste qui vient de se greffer dans cet emploi du temps.

Y compris quand vous courez derrière tout le monde le matin pour l'école.

Y compris quand Théo se roule par terre dans les magasins ou que Léa vomit dans la voiture.

Vous êtes parfaite et parfait.

Mais d'où vient cette fatigue alors ? 

Cet épuisement qui fait que vous n'aimez jamais autant vos enfants que quand ils dorment : c’est le burn-out parental. Les psys savent de quoi on parle. 

Mais c'est presque un tabou. On doit être tellement parfait quand on est parent, on ne va quand même pas se faire déborder par un enfant de 5 ans ! 

Ben si ça existe, il n'y a aucune honte. Aucune culpabilité à avoir. Vos voisins sans le dire sont sans doute comme vous.

Et on en parle ce soir.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.