Hier soir, le rover de la Nasa Perseverance s’est posé sans encombre sur Mars. Un événement qui suscite beaucoup d’enthousiasme et relance le débat autour d’un possible envoi d’astronautes sur la planète rouge.

Au terme de sept mois de voyage et des milliards de dollars dépensés, à 21 h 55 ce jeudi 18 février, la formule rituelle « touchdown confirmed » a été prononcée. Elle a suivi « sept minutes de terreur » après l’entrée difficile du rover dans l’atmosphère. 

Sa mission : découvrir si la vie a un jour existé sur Mars. Le petit robot qui a débarqué dans le cratère Jezero, où les chercheurs soupçonnent la présence un ancien lac, a d’ores et déjà envoyé les premières photos. Mais il est essentiellement chargé de prélèvements : une trentaine d’échantillons devraient ainsi parvenir en 2030 sur Terre.

Toutefois, l’ambitieuse mission américaine Mars 2020 n’est pas seule à l’assaut de la planète rouge. La sonde Tianwen-1 chinoise vient d'y entrer en orbite, tandis qu’Exo-Mars, la mission européano-russe, devrait s’envoler pour y déposer elle aussi un rover en 2022. 

  • Quels sont les objectifs scientifiques concernant la planète Mars ces prochaines années ?
  • L’envoi d’astronautes sur la planète rouge est-il envisageable ?
  • Quelles sont les chances de succès de trouver des traces de vie en dehors de la planète Terre ? 

Toutes vos questions et vos témoignages au standard de Radio France - 01 45 24 70 00 -, sur l'application France Inter et par e-mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com.     

Avec nous pour en parler

  • William Rapin est chercheur au CNRS et planétologue.
  • Francis Rocard est astrophysicien et responsable du programme d'exploration du système solaire au Centre national d'études spatiales (CNES).
  • Sophie Bécherel est journaliste scientifique France Inter.
     
Les invités
L'équipe