Les membres de la commission d'enquête parlementaire sur la contamination de laits infantiles Lactalis se sont exprimé hier en conférence de presse. Comment renforcer la surveillance des produits alimentaires ? On en parle ce soir au Téléphone sonne.

Comment renforcer la surveillance des produits alimentaires ?
Comment renforcer la surveillance des produits alimentaires ? © Getty / Science Photo Library

Lait aux salmonelles en janvier, légumes hongrois à la listeria : les scénarios de crises sanitaires continuent d'agiter la France. 

Comment faire en sorte que l'affaire Lactalis soit le dernier scandale alimentaire ? C'est la question à laquelle ont tenté de répondre mercredi les membres de la commission d'enquête parlementaire sur la contamination des laits infantiles. 

Parmi les pistes présentées : un meilleur contrôle des industriels, la création d'une autorité unique pour les crises sanitaires et la révision des procédures de retrait des produits. Ces préconisations visent tous les maillons de la chaîne, depuis les industriels jusqu'aux distributeurs en passant par les services de l'Etat. 

De son côté, le Conseil national de la Consommation (CNC) suggérait dans son rapport, remis la veille, l'ouverture d'un site internet unique qui recenserait les produits à risques. 

Quels outils concrets mettre en place ? Comment empêcher le déraillement de la chaîne de production et de distribution ? Les services en charge du contrôle et du rappel des produits sont-ils suffisamment coordonnés ? 

Avec nous pour en parler : Karine Jacquemart, directrice générale de Foodwatch France, Grégory Besson-Moreau, député LREM de l’Aube, rapporteur de la commission d'enquête chargée de tirer les enseignements de l’affaire Lactalis et Marion Guillou, présidente du conseil d'administration de l’institut Agreenium, experte des questions de sécurité alimentaire. 

Vos questions et témoignages au 01 45 24 70 00. 

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.