Période des grands départs en vacances, l’été est aussi enclin à l’abandon d’animaux. Un sujet tout feu tout poil, auquel s’attaque Le Téléphone sonne.

Animaux domestiques : pourquoi tant d'abandons ?
Animaux domestiques : pourquoi tant d'abandons ? © Getty / Westend61

C’est le moment de partir en vacances, on s’en va vers d’autres horizons, pourquoi pas retrouver des amis… tout en en laissant d’autres derrière nous. Ces amis-là sont un peu particuliers : ils ont un brin plus de poils, s’appellent Rouki, Mistigri ou Rex, et ne bénéficient pas du même accueil que nous à l’hôtel ou sur la banquette du train.

Car au moment de faire nos valises, on peut avoir tendance à oublier que notre compagnon à quatre pattes ne s’emmène pas comme on emmènerait paréos, crème solaire et chapeau de paille. 

Quand certains trouvent un endroit où confier leurs animaux domestiques pendant l’été, chez des proches ou dans des établissements spécialisés, d’autres choisissent l’abandon. Selon la Fondation 30 millions d’Amis, les français seraient d’ailleurs les champions européens dans ce domaine : chaque été dans l’Hexagone, 60 000 animaux de compagnies seraient abandonnés.

Achat impulsif, contraintes financières mal évaluées, difficultés économiques, manque d’accueil et de prise en charge des animaux par les collectivités, dans les transports ou les lieux touristiques… autant de situations qui nous poussent à délaisser nos compagnons.

Comment éviter les abandons d’animaux, démultipliés lors de la période estivale ? Comment mieux encadrer la possession et le commerce d'animaux ? Faut-il davantage contrôler les animaleries, exiger plus de transparence sur la provenance des animaux ?

Que peut-on apprendre des lois de nos voisins étrangers, entre certificat pour détenir un animal et cartes d’identités obligatoires pour chiens et chats ?

Vos témoignages et vos questions au 01 45 24 7000 (à partir de 18h) et par mail à telsonne@radiofrance.com

Intervenez aussi sur l'application France Inter et sur Twitter avec #TelSonne.

Nos invités :

Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 millions d’Amis.

Loïc Dombreval, vétérinaire, député LREM des Alpes Maritimes et président du groupe d’études « Condition animale » à l’Assemblée nationale.

Stéphane Crausaz, responsable de la communication au sein de la Société vaudoise pour la protection des animaux.

Les invités
  • Reha HutinPrésidente de la Fondation 30 millions d'amis
  • Loïc DombrevalVétérinaire, député LREM des Alpes Maritimes et président du groupe d’études « Condition animale » à l’Assemblée nationale
  • Stéphane CrausazResponsable de la communication au sein de la Société vaudoise pour la protection des animaux
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.