Lundi, les 2 000 jeunes volontaires du SNU en uniforme ont chanté la Marseillaise au garde-à-vous. Pendant 12 jours, ce sera le même cérémonial avant les autres activités : sports, visites de musées, découverte des services publics... Objectif : encourager la culture de l'engagement et le brassage social.

Les premiers volontaires ont découvert le SNU lundi 17 juin
Les premiers volontaires ont découvert le SNU lundi 17 juin © AFP / SYLVAIN LEFEVRE / Hans Lucas

Les premiers pas du Service National Universel

Le lancement a donc eu lieu lundi, une première expérimentation du service national universel, qui sera généralisée ensuite. Les images, nous les avons tous vues et les idées de fraternité, de cohésion nationale, de mixité, qui accompagnent ce service qui n'est pas militaire mais qui empruntent aux militaires beaucoup de ses mots : compagnie, paquetage, appelés, et puis levée des couleurs, Marseillaises… Et un esprit un peu de colo aussi, comme ceux qui surveillent les dortoirs et qui ont le BAFA. Vocabulaire scolaire également emprunté à l'éducation, puisque grâce au SNU, on saura mieux encore détecter l'illettrisme et les très grosses carences numériques.

L'important au milieu de tout cela qui reste à évaluer, c'est qu'est-ce qu’on va en faire après de ce SNU ? Ça sert à quoi pour les enfants ? Qu'est-ce qu'ils ont dans leur paquetage en rentrant chez eux ? En quoi cette expérience de 15 jours les aidera, et à quoi ?

Nous allons donc ensemble parler d'évaluation, maintenant que c'est parti, d'impact, de dérogation. Le mot qui fâche apparemment. Est-ce que le SNU a vocation à devenir le rite de passage d'une classe d’âge ?

Posez vos questions sur le SNU à nos invités au 01 45 24 7000 :

  • Gabriel Attal, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education et de la jeunesse qui pilote le projet du SNU
  • Marie Trellu-Kane, présidente cofondatrice d’Unis-Cité, association de promotion du service civique

Vos témoignages et vos questions au 01 45 24 7000 (à partir de 18h) et par mail à telsonne@radiofrance.com, intervenez aussi sur l'application France Inter et sur Twitter avec #TelSonne

Les invités
  • Gabriel AttalSecrétaire d'État auprès du Ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse
  • Marie Trellu-KanePrésidente, co-fondatrice de « Unis- Cités » (association indépendante, partenaire de l’Etat dans le déploiement du service civique)
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.