Avec 41 % de sa population mettant en cause la sécurité des vaccins, la France pointe, au niveau mondial, au premier rang de la défiance vis-à-vis de ses autorités sanitaires.

Les médecins ont de plus en plus souvent à faire face à la méfiance des patients
Les médecins ont de plus en plus souvent à faire face à la méfiance des patients © Getty / Portra

a a commencé avec le MEDIATOR… Et puis les pilules de 3ème et 4_me génération.
Au milieu de ça, une campagne de vaccination contre la grippe H1N1 totalement surdimensionnée.
Est venue esnuite la Dépakine… Aujourd’hui le LEVOTHYROX. Des rumeurs sur le vaccin contre l’Hépatite B courent encore.
L’obligation de vacciner laisse une partie de la population très sceptique.

Et tout ça mis bout à bout : nous voilà dans un pays qui crie sa suspicion vis-à-vis des médicaments, tout en étant l’un de ceux qui en consomme le plus.

  • perte de confiance dans les médicaments
  • perte de confiance dans la pense médicale
  • et une communication médicale qui souvent impose d’abord et explique après…

Alors, le vaccin contre le désamour des Français pour leurs médicaments existe-t-il ? Est-ce que c’est contagieux docteur ?

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.