La Procréation Médicale Assistée (PMA) pour toutes a été votée en commission à l'Assemblée le 11 septembre. Un premier pas franchi pour la mesure-phare de la Loi sur la bioéthique. Les ministres de la Santé, Agnès Buzyn, et de la Justice, Nicole Belloubet, qui ont porté le projet de loi, répondent à vos questions.

Si la loi est adoptée, la procédure serait ouverte à l'ensemble des femmes, quels que soient "leur orientation sexuelle, leur statut marital ou leur identité de genre". Jusqu'ici, la PMA était réservée aux couples hétérosexuels, lorsque l'un des conjoints souffrait d'infertilité. Le projet prévoit aussi une levée de l'anonymat pour les donneurs de sperme : une fois majeurs, les enfants qui le souhaitent pourront connaître l'identité de leur père biologique.

Des mesures qui ne font pas l'unanimité. Eclatement du modèle traditionnel de la famille, pénurie de gamètes, impact sur la Sécurité Sociale sont évoqués par l'opposition. 

Les détracteurs de l'ouverture de la PMA ont déjà prévu de descendre dans la rue sous les bannières de la Manif' pour Tous, le 6 octobre prochain.

Ce soir, Nicole Belloubet et Agnès Buzyn répondent à vos interrogations sur les volets justice et santé du projet de loi.

Vos questions et témoignages au standard de France Inter - 01 45 24 7000 - ou par mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.