Après trois mois de mobilisation, le mouvement des "gilets jaunes" est à un tournant : le soutien de l'opinion publique commence à faiblir, la sortie de crise par la formation d'un parti politique paraît compromise et les violences dans les manifestations continuent. Les "gilets jaunes" sont-ils dans l'impasse ?

Le mouvement des "gilets jaunes" a-t-il changé de nature?
Le mouvement des "gilets jaunes" a-t-il changé de nature? © AFP / Eric FEFERBERG

"la révolution est comme Saturne, elle dévore ses propres enfants" disait le révolutionnaire Pierre Vergniaud. Il en sait quelque chose, il est mort en 1793.

On ne va pas ce soir débattre sur le caractère révolutionnaire du mouvement des gilets jaunes, encore que, la nature du mouvement reste à définir. Mais la question de savoir si le mouvement dévore ses enfants, elle, reste. Que sont devenus les ronds-points ? Que sont devenus les gilets jaunes, "canal historique", en quelque sorte ? Et même les revendications initiales ?

Tout était simple au départ. Pouvoir d'achat, impôts, essence, accès au services public... Mais plus on avance, moins c'est clair, et plus les samedis sont comme un mouvement d'inertie sans rien au bout. Ils sont ponctués d'excès impossibles : les insultes à caractère antisémite, les insultes tout court, les caillassages. Est-ce que ce mouvement a muté ? Est-ce que le refus de le structurer au départ annonçait sa transformation en mouvement anti-démocratique ? Est-ce que c'est comme ça qu'il faut le qualifier désormais, vous nous le direz ? Regardez les leaders désormais anciens, Jacline Mouraud, menacée de mort, Ingrid Levavasseur, insultée parce qu'elle a essayé une liste pour les européennes (vous remarquerez, au passage, que ce sont des femmes). Les Drouet, les Nicolle, les Chalençons sont encore là, mais se gardent bien de tenter une quelconque structuration. Ce qu'on entend d'eux, d'ailleurs, parle plus d'envie de chaos.

Alors que sont devenus les ronds points ? On essaie d'y répondre ce soir, avec des invités qui avaient partagé avec nous, les cahiers de doléances et les réflexions au début du mouvement des gilets jaunes.

Posez vos questions à nos invités au 01 45 24 7000 : 

Edouard  Lecerf, directeur général adjoint de l'Institut de sondages BVA

Yvan Lubraneski, maire des Molières, président des maires ruraux de l’Essonne

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.