Avec plus de 1000 personnes hospitalisées et 93 décès, la région Grand Est est un des territoires français les plus touchés par le Covid-19. L'armée a été mobilisée pour transférer des patients afin de limiter la saturation des hôpitaux.

Deux ambulanciers vide une ambulance potentiellement contaminée par le coronavirus de tout son matériel embarqué.
Deux ambulanciers vide une ambulance potentiellement contaminée par le coronavirus de tout son matériel embarqué. © AFP / Lionel Pedraza / Hans Lucas

L'Agence Régionale de Santé (ARS) a annoncé ce jeudi 19 mars que la situation s'aggrave dans l'Est français. Dans ces conditions, les mesures de confinement doivent être respectées à la lettre.

La gestion de la pandémie, dans cette région qui constitue le premier cluster en France, est un énorme défi. Les hôpitaux, déjà à l'agonie depuis plusieurs jours, devraient être désengorgés avec l'appui de l'armée.

La situation de la région Grand Est représente-t-elle le futur de la pandémie dans le reste du pays ? Les hôpitaux peuvent-ils y faire face ? L'appui de l'armée est-il suffisant ?

Les invités
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.