Les démissions de maires en France ont augmenté de 55% par rapport à la précédente mandature. Pourquoi les petites communes ne s'en sortent-elles pas ? Métier d'édile et finances locales, on fait le point ce soir au Téléphone sonne.

Pourquoi les maires démissionnent ?
Pourquoi les maires démissionnent ? © AFP

Ce sont 1021 maires qui ont volontairement quitté leur fonction depuis les dernières élections municipales en 2014, selon l'analyse du répertoire national des élus. 

Cette ampleur s'explique par le désespoir de certains élus face à la complexification de leur métier dans un contexte budgétaire de plus en plus difficile.

Selon l'Observatoire des finances locales, la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) représentait 14,8% des recettes de fonctionnement des communes en 2017, contre 21% en 2013. Outre les baisses des aides de l'État, la refonte de la carte intercommunale en 2016 avait déjà suscité des dissensions, alimentées récemment par la suppression de la taxe d'habitation.

De son côté, l'Association des maires de France (AMF) a réclamé mi-juillet la création "en urgence" d'un fond spécial pour les communes les plus en difficulté. 

Où en-est la décentralisation de l'État ? 

Après plus d'un an de pouvoir, quel bilan pour Emmanuel Macron et les communes ?

L'Association des maires de France peut-elle changer les choses ?

Avec nous pour en parler : 

  • Philippe Rion, maire démissionnaire de Castillon, 
  • André Laignel, maire d'Issoudun, premier vice-président de l'Association des Maires de France (AMF) et président du Comité des Finances Locales (CFL),
  • Luc Rouban, sociologue directeur de recherches au CNRS, auteur de La démocratie représentative est-elle en crise ? (la Documentation française, 2018) et de Le Paradoxe du Macronisme (Presses de Sciences Po, à paraître fin août 2018).
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.