Dialogue sur le superflu, l'anecdotique, le non essentiel ce soir avec François et Valentin Morel qui signent le "Dictionnaire amoureux de l'inutile".

François et Valentin Morel qui publient ensemble le Dictionnaire de l'Inutile
François et Valentin Morel qui publient ensemble le Dictionnaire de l'Inutile © Arnaud Journois

Quel point commun y a-t-il, entre :

  • L'apéritif 
  • Les Avions en Papier 
  • La baignoire de Marat 
  • Les chatons 
  • Le Cracher de Bigorneaux 
  • Les blagues carambar 
  • Les boules à neige 
  • Cergy Pontoise 
  • Le Concombre de mer 
  • Les verres Duralex 
  • Strasbourg   

Quel point commun donc ? Et bien, aucun

Mais tous ces trucs improbables, sont subjectivement inutiles. Subjectivement, parce qu'après tout: 

  • Peut-être que quelqu'un qui nous écoute s'entraine pour le concours de cracher de Bigorneau, et on ne voudrait surtout pas lui flinguer sa journée.  
  • Peut-être que d'autres ont mémorisé quelques blagues Carambar pour le réveillon
  • Peut-être qu'il y a des gens en pull moche de noël quelque part, qui ont cru ce matin que ça pouvait être une bonne idée

L'autre point commun, c'est que, ces choses, ces lieux, ces concepts, ces trucs sont tous, et beaucoup d'autres, dans le Dictionnaire amoureux de l'inutile. Cet ovni de Noël. Objet Littéraire Non Identifié.

Qui offre ses pages à tout ce qui est improbable, nostalgique, du pur plaisir, universel et surtout non essentiel. Le dictionnaire amoureux de l'inutile est Ecrit par François et Valentin Morel. Merci de participer au téléphone sonne ce soir, et joindre l'"Inutile" à l'agréable.

Les invités
L'équipe