Frédéric Thiriez a rendu mardi le rapport commandé par l’exécutif sur la haute fonction publique, formée dans de grandes écoles dont l’Ecole Nationale d’Administration (ENA). Il en ressort une quarantaine de propositions. Quels changements sont prévus pour cette institution critiquée ?

Rapport sur l’ENA (École Nationale de l'Administration) : quelle formation pour les élites de demain ?
Rapport sur l’ENA (École Nationale de l'Administration) : quelle formation pour les élites de demain ? © Maxppp / DNA

L’idée avait émergé au mois d’avril, lors d’une conférence de presse donnée par Emmanuel Macron, en conclusion du Grand Débat. Le chef de l’Etat annonçait alors la fin des grands corpsde l’Etat et la suppression de l’Ecole nationale d’administration.

Frédéric Thiriez, avocat au Conseil d’Etat et énarque lui-même, a été missionné pour envisager les pistes d’évolution pour la haute fonction publique dont le recrutement, la formation et la carrière font parfois polémique. 

Créée par Charles de Gaulle dans le but de démocratiser le recrutement de la haute fonction publique, l’ENA a été souvent été taxée de dévoiement du fait d’une sélection et d’un classement de sortie qui entretiennent, voire renforcent, l’homogénéité et la reproduction sociale.

L’objectif du rapport était de rendre la haute fonction publique plus agile, plus attractive, plus représentative. 

Immédiatement après sa remise, le 18 février, l’exécutif a fait connaître les pistes retenues parmi les 42 propositions émises. 

Les cinq axes présentés par Matignon comprennent un plan de diversification sociale et géographique, un concours commun aux grandes écoles publiques, la fin de la titularisation et de l’avancement automatiques dans les grands corps, et un renforcement des expériences « de terrain » dans la formation.

En parallèle, des élèves de la dernière promotion de l’ENA signent une tribune dans le Monde, ainsi qu'un rapport rendu à leur direction, évoquant les dysfonctionnements d’une institution « inadaptée et élitiste », mais également les cas de harcèlement sexiste qui y règnent selon leurs dires. 

Avec nous pour en parler

  • Daniel Keller, président de l'Association des anciens élèves de l'ENA
  • Frédéric Thiriez, avocat au Conseil d'Etat et à la Cour de Cassation, ancien élève de l'ENA et auteur du rapport remis au gouvernement

Toutes vos questions et vos témoignages au standard de France Inter - 01 45 24 7000 -, sur l'application France Inter et par e-mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.