Le 100e congrès des maires de France s'ouvre aujourd'hui. Le Gouvernement souhaite rassurer les nombreux élu.e.s qui craignent une perte de leur autonomie financière après l'annonce des 13 milliards d'économie imposés aux collectivités locales.

Il faut reconnaître que tous les quinquennats ont eu droit à leur fronde venue des communes. Sans remonter trop loin en arrière. Souvenez-vous de la taxe professionnelle supprimée par Nicolas Sarkozy. Des baisses drastiques de dotations entamées par François Hollande. Et là, ça continue alors que la coupe semblait déjà pleine. 

Les économies pour baisse de dotation, c'est 13 milliards sur cinq ans. La fin des contrats aidés s'ajoute à cela et, le gros sujet, la taxe d'habitation qui disparaît pour 80% des foyers. Savez-vous que dans certaines communes, il ne reste qu'une personne, oui une seule, à payer la taxe d'habitation ? Donc refaire à elle toute seule la salle des fêtes.

Allez, évitons justement de caricaturer. Est-ce que les mairies peuvent encore fonctionner ? 

Est-ce que c’est la décentralisation qui est en jeu quand on transforme un impôt en compensation de l’Etat ? 

Les communes sont-elles en train de perdre leur autonomie financière ? 

Creuse-t-on les inégalités entre communes ?  

Cela nous concerne tous puisque, par définition, nous habitons tous dans une ville ou un village. 

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.