Après la condamnation d'un père qui avait donné une fessée à son fils de 9 ans, juqu'où peut-on aller dans la correction des enfants ? Faut-il bannir les fessées, gifles et autres tapes ?

Participez au téléphone sonne
Participez au téléphone sonne © Radio France
Fessée
Fessée © Créative Commons
Les invités
  • Pierre LassusPsychothérapeute, essayiste, administrateur de l'Institut de victimologie, directeur général honoraire de l'Union française pour le sauvetage de l'enfance
  • Pierre-Brice LebrunProfesseur de droit, journaliste spécialisée en gastronomie et tourisme
  • Anne BacusDocteur en psychologie, psychothérapeute à Nanterre
Les références
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.