Interdite en France, la gestation pour autrui pourrait s’inviter dans les débats lors des états généraux de la bioéthique. 64 % des Français sont favorables à l’autorisation du recours à une mère porteuse en France, selon un sondage Ifop pour le journal La Croix et le forum européen de la bioéthique.

Faut-il autoriser la GPA en France?
Faut-il autoriser la GPA en France? © Getty / Edas Vasiliunas / EyeEm

Officiellement, on ne devrait pas parler de GPA en France, de mères porteuses parce que sa légalisation ne fait pas partie de la révision des lois bioéthiques que l'on discute en ce moment.  

Officiellement, il n'y a pas de débat. Mais peut-être qu'il est temps de sortir la tête du sable. Elle nous interroge. Et qu'on le veuille ou non, la GPA existe. Des couples y ayant recours à l'étranger, il y en a. Entre 370 et 500 par an, selon des chiffres difficiles à évaluer.  

Alors allons-y, ouvrons le débat. Est-ce que c'est un commerce du corps ou un don de soi ?
Est-ce qu'on peut légiférer sans abus ? Est-ce que ça existe, une mère, ou un père intentionnel par rapport à une mère de naissance ? Depuis plusieurs jours, les pour, les contre, ceux qui s'interrogent, à juste titre, le font par tribunes interposées.

Soyez les bienvenus au téléphone sonne. 

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.