Un nouveau point d’étape sur Parcoursup alors que la procédure d’attribution des places marque une pause, cette semaine. « Oui », « Oui si », « Non », « En Attente », si vous avez des questions, c’est le moment ou jamais. On en parle ensemble !

Au téléphone sonne ce soir, où en est le processus Parcoursup ? 

Alors que le système fait une pause cette semaine pour les épreuves écrites du bac, le serveur va reprendre du service mardi prochain, le 26 juin, avec l’ouverture de la phase complémentaire.

Pour l’instant, 78 % des 812 000 candidats ont obtenu au moins une proposition pour poursuivre leurs études.

Mais ils sont tout de même 174 000 sans proposition (un sur cinq) pour le moment.

Ce qui n’est pas terrible pour le moral des intéressés au moment de passer le bac.

D’ailleurs, certains le disent clairement, cette année, ce n’est pas le bac que l’on passe : c’est Parcoursup. 

Parcoursup, un système d’affectation. Mais aussi de sélection qui ne dit pas son nom ? Un système destiné à gérer la pénurie des places dans certaines filières rendue encore plus aiguë du fait de l’arrivée des enfants du baby-boom de l’an 2000 ? Un système d’attribution des places qui soulève bien des questions sur la façon dont les universités trient les dossiers ? 

Avec nous pour en parler Jérôme Teillard, chef de projet au ministère de l’enseignement supérieur, chargé de Parcoursup ; LIlâ Le Bas, la présidente de l’UNEF ; Sonia Bourhan, chargée des questions d’éducation à la rédaction de France Inter ; et le sociologue Stéphane Beaud

Liens utiles : 

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.