La décision de supprimer le train transportant des légumes entre Perpignan et Rungis avait provoqué un énorme tollé ; elle est finalement temporairement sauvée. Mais l'affaire reflète un phénomène récurrent, comment des décisions contraire à la transition écologique peuvent-elles encore être prises ?

Qui rechigne à la transition écologique ?
Qui rechigne à la transition écologique ? © Getty / Westend61

Fret supprimé, éoliennes refusées : qui rechigne à la transition écologique ?

L'idée nous est venue d'abord après cette histoire de train des primeurs entre Rungis et Perpignan. Il a été question la semaine dernière, vous vous en souvenez surement, de le supprimer, pour préférer la route, plus polluante ça va sans dire, mais apparemment économique. Depuis, l'idée a été stoppée, au moins jusqu'à la fin de la saison, parce que l'incohérence écologique a été pointée. Regardez, on commence à parler de moins prendre l'avion, de taxer le kérosène, on y est pas encore. Mais en attendant on agrandit Roissy pour 40 millions de voyageurs en plus. Tout cela, venu de l'Etat, n'est pas très cohérent puisqu'il faut accélérer, on l'a encore vu aujourd’hui au conseil de défense écologique, notre transition énergétique.

Mais nous non plus, nous ne sommes pas forcément cohérents. Tous les projets d'éolien Offshore sont contestés. On a pris un retard considérable, 70 % des projets d'éoliennes en France sont contestés, parce que les riverains ne veulent pas voir abimer le paysage. Les centrales solaires au sol aussi posent problème. C'est pour ça d'ailleurs notamment, que notre consommation en énergie renouvelable est plus basse que la moyenne européenne. Est-ce que c'est un problème de concertation ? Mal faite ? Mal amenée ? Est-ce que nous devons repenser notre énergie totalement différemment ? Est-ce que si on pensait autoconsommation ce serait plus facile à mettre en place ? À faire admettre dans le paysage ? Est-ce que c'est réaliste ? Nous la voulons tous la transition écologique, mais ne sommes-nous pas aussi, collectivement très incohérents parfois ? L’état et nous ?

Posez vos questions à nos invités au 01 45 24 7000 : 

  • Alexandre Roesch, délégué général du syndicat des énergies renouvelables 
  • Pierre Cannet, responsable des Programmes Climat, Energie et Villes durables au WWF  
  • Sandy Dauphin, spécialiste environnement à France Inter
Les invités
  • Pierre CannetResponsable des programmes climat, énergie et villes durables au WWF France (World Wide Fund for Nature)
  • Alexandre RoeschDélégué général du syndicat des énergies renouvelables
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.