Le manifeste « contre le nouvel antisémitisme » publié dimanche dans le journal Le Parisien fait débat. Le recteur de la mosquée de Paris a réagi en dénonçant « un procès injuste » fait aux citoyens musulmans. Trente imams s’engagent contre le terrorisme islamiste.

La marche blanche en hommage à Mireille Knoll
La marche blanche en hommage à Mireille Knoll © AFP / Yann Castanier / Hans Lucas

250 personnalités signent le manifeste « contre le nouvel antisémitisme » publié dans Le Parisien ce dimanche, dans lequel ils appellent notamment l’Islam de France à réagir en frappant d’obsolescence les versets du Coran « appelant au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants ».

Pour Dalil Boubakeur, le recteur de la mosquée de Paris, cette tribune « présente le risque patent de dresser les communautés religieuses entre elles. »

Dans une tribune publiée mardi, dans Le Monde, trente imams de France s’engagent à combattre la radicalisation d’une jeunesse « ignorante et perturbée ». 

On en parle avec Annette Wievorka, historienne spécialiste de la Shoah et signataire du manifeste et Anouar Kbibech Vice-président du Conseil du culte musulman. 

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.