Alors que l’épidémie flambe dans certains territoires mais demeure stable dans d'autres, le gouvernement semble désormais adopter des mesures régionalisées. L’objectif : éviter un nouveau confinement national.

Le confinement local est-il la solution pour vivre avec le virus ?
Le confinement local est-il la solution pour vivre avec le virus ? © Getty / ciricvelibor

« Certains territoires ont besoin de mesures plus fortes, nous allons prendre des mesures locales rapides » a indiqué aujourd’hui le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. Certains territoires français présentent en effet une explosion de l’épidémie. Pour y remédier des confinements localisés pourraient être privilégiés.

C’est ce qu’a montré le cas des Alpes-Maritimes, qui fait figure de précédent en la matière : après concertation avec le ministre de la santé et les élus locaux, la préfecture du département a décrété un confinement sur le littoral (concernant 90% de la population) les deux prochains week-ends ainsi que des restrictions visant les commerces. Le département enregistre un nombre de cas positifs au Covid-19 trois fois supérieur à la moyenne nationale. 

Les Alpes-Maritimes ne sont toutefois pas le seul territoire présentant une hausse de l’épidémie : c’est le cas « dans une dizaine de départements » a affirmé Gabriel Attal. Après Nice, la ville de Dunkerque adoptera dès ce week-end un confinement partiel, a annoncé Olivier Véran en visite dans la ville ce mercredi. Une approche au cas par cas permettra-t-elle d’éviter un reconfinement national ? 

Toutes vos questions et vos témoignages au standard de Radio France - 01 45 24 70 00 -, sur l'application France Inter et par e-mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com.

Avec nous pour en parler 

  • Anne-Claude Crémieux est professeure en maladies infectieuses à l'hôpital Saint-Louis à Paris et membre de l'Académie de médecine.
  • Nicolas Franck est professeur de psychiatrie au Centre hospitalier Le Vinatier à Lyon et auteur de "Covid-19 et détresse psychologique. 2020 l'odyssée du confinement" _(_Odile Jacob, 2020).
  • Martial Beyaert est maire PS de Grande-Synthe et 4e vice-président de la communauté urbaine de Dunkerque.
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.