C’est lui qui aurait inspiré l’idée d’un grand débat national à Emmanuel Macron. Laurent Berger préside la CFDT, désormais premier syndicat de France. Il ne partage pas certaines propositions des gilets jaunes, mais souhaite que les syndicats gardent une place majeure dans le débat. Posez vos questions : 0145247000

La CFDT est devenu le premier syndicat en France
La CFDT est devenu le premier syndicat en France © AFP / Ludovic MARIN

L'idée du grand débat, c'est à lui qu'on la prête, mais pas forcément sous cette forme. On lui demandera d'ailleurs ce qu'il pense du démarrage, des questions, de la mise en place.

Mais l'impératif de se parler, pour essayer d'enrayer la crise, pour le coup, on peut le mettre au crédit de Laurent Berger. Même si, avec la CFDT comme beaucoup, dont nous les journalistes, il fait partie de ses corps intermédiaire au dessus desquels le gouvernement a souhaité passer. Au dessus desquelles passent aussi les gilets jaunes. 

Il n'y a pas de drapeau syndical dans les manifestations. On ne voit pas les organisations comprendre, et encore moins encadrer la contestation. À côté de cela, la CFDT désormais est 1er syndicat de France. Là, c'est dans les entreprises que l'on vote. Donc on pourra parler aussi de qui, au fond, représentent les syndicats, et dans quel shaker il faut que les organisations se mettent elles aussi pour redevenir des interlocuteurs. pour le gouvernement, et pour ceux qui le conteste.

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.