De plus en plus de commerces de proximité profitent de l'essor du e-commerce. Cette tendance, accélérée par la crise du coronavirus, pourrait être une nouvelle solution pour favoriser les circuits-courts.

Et si le commerce en ligne sauvait le magasin du coin ?
Et si le commerce en ligne sauvait le magasin du coin ? © Getty / Oscar Wong

Contrairement à ce que souhaiteraient les trois quarts des cyber-acheteurs selon une étude de Médiamétrie, les commerces de proximité sont encore peu présents sur internet, et les grandes enseignes l'ont compris.  

Carrefour a lancé une place de marché numérique pour mettre en avant les produits régionaux, les produits du monde et les produits de terroir. Cdiscount consacre un espace entier au « made in France » depuis février, et Amazon est aussi dans la course avec sa Boutique des producteurs.

A l'image de celles-ci, de plus en plus de grandes places de marché s'ouvrent aux vendeurs tiers, et le confinement a été un grand accélérateur. Beaucoup de commerçants et de producteurs ont maintenu leur activité grâce des solutions en ligne.

Pour favoriser les circuits-courts, certaines places de marchés numériques sont très localisées, à l'échelle d'une ville ou d'un département. Autre solution, des producteurs choisissent de créer leur propre site de vente en ligne. Pour Marc Lolivier, notre invité ce soir, « La crise a montré que l’on ne peut plus opposer local et vente sur Internet ».

Les invités
  • Marc LolivierDélégué général de la Fevad - Fédération de l'e-commerce et de la vente à distance
  • Vincent ChabaultSociologue, auteur de "Éloge du magasin. Contre l’amazonisation" (Gallimard, 2020)
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.