Une récente étude de l'infectiologue Didier Raoult semble démontrer l'efficacité de la chloroquine pour guérir du coronavirus. La communauté scientifique reste très perplexe. En parallèle, d'autres médicaments sont massivement testés.

Prise de chloroquine
Prise de chloroquine © Maxppp / Jean François Ottonello

Depuis la publication des résultats de l'étude du professeur Didier Raoult, la chloroquine est sur toutes les lèvres. Ce médicament, utilisé habituellement pour traiter le paludisme, serait un remède efficace contre le coronavirus. Plusieurs scientifiques dénoncent des conclusions hâtives et précipitées et les autorités restent prudentes.

D'autres médicaments sont testés à travers le monde. Un premier vaccin a été injecté à quelques volontaires aux Etats-Unis, débutant une période de test. Le Redemsivir a obtenue des résultats encourageant en Chine. Un traitement composé d'anticorps est également à l'étude.

La chloroquine, remède miracle ou faux espoirs ? Où en est la recherche d'un vaccin ? Quels sont les autres médicaments testés pour combattre le coronavirus ? Comment s'organise la recherche dans l'urgence ?

Les invités
  • Eric D'OrtenzioMédecin épidémiologiste à l'Inserm, coordinateur scientifique du réseau REACTing un consortium multidisciplinaire qui peut intervenir sur toutes les émergences infectieuses
  • Bruno HoenDirecteur de la recherche médicale à l’Institut Pasteur
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.